Chemin-Orion sur terre (2015 - 2017)

CHEMIN


Winterlicht - Parc Juliana de Schiedam 2015 (Pays-Bas)

Installation et conception lumière : Francine Garnier
Musique, spatialisation sonore et conception numérique: Alain Engelaere

Ce chemin se veut à l’image de la légende de Ste Liduina, patronne de la ville, à qui cet évènement  est dédié. Couchée et souffrante durant 30 ans, ses visions d’extase et de roses l’ont rendue célèbre.
Les branches rouges sont à l’image des vaisseaux sanguins, puisant au rythme des syncopes. Au sol toutes les couleurs du prisme s’enchaînent, et s’éclaircissent dans un moment d’extase. De multiples images composites de roses, yeux, oreilles ou pieds sont imprimés sur le voile translucide du chemin, et se transforment, s’effacent ou éclatent au gré des éclairages.
Grenouilles, vents, chocs de branches se mêlent aux souffles des voix humaines -ou angelines ?-, l’espace d’un court instant les matières sonores se dénouent en lignes mélodiques comme un moment d’extase, puis s’éteignent dans des battements d’ailes.

ORION SUR TERRE

 
Winterlicht - Parc Juliana de Schiedam 2017 (Pays-Bas)

 

     Nous rendons hommage à l’infini du ciel de nuit, ses miriades de petits points brillants qui cachent d’insondables brasiers. Au cœur du ciel d’hiver se trouve la grande constellation Orion. Visible alternativement des deux hémisphères, Orion est présente dans toutes les mythologies. Cette constellation universelle rassemble aussi toutes les sortes d’objets céletses existants depuis le berceau d’étoiles de la grande nébuleuse jusqu’à la géante rouge Bételgeuse. 100 000 fois plus brillante que le soleil, cette étoile a peut-être déjà explosé… 

8 sphères sur pieds herbeux dessinant la constellation Orion sont animées de couleurs variées synchronisées et composées avec la musique.
  

   La musique utilise des sons naturels enregistrés -pierres frappées, frottées..., feu, crépitement et grincements, voix étérées, frottements et vent- qui sont mêlés selon des hauteurs et rythmes favorisant la bonne perception des changements de lumières (syncopés ou progressifs).
  

   L’ensemble créé une sensation d’étendue, de variations d’échelles et de multitudes infinies ponctuées d’inombrables points scintillants.